1. Home Page
  2. La Semaine Infernale

[La semaine infernale, Catherine Ronvaux] J'ai fait un mauvais rêve

The 2008-06-14 at 16:51 by Eddy. In La Semaine Infernale.

J’ai fait un mauvais rêve ! Un génie, qui ressemblait un peu à Jacques Mercier, pantalon en soie bleue bouffant et torse nu, et le plus hard n’était pas le petit pantalon, un génie était sorti de ma lampe de poche à dynamo et d’une voix ironique m’avait dit : “Le temps est venu pour toi de changer de vie ! A toi de choisir celle que tu souhaites à présent… Veux-tu être la Princesse Mathilde, Justine Henin ou Joëlle Milquet ?”

Bon, j’avoue que j’ai très vite éliminé Joëlle; parce que, outre le fait que Stéphane Bern l’a confondue il y a quelques années avec la Princesse Caroline de Monaco, elle ressemble plus à Stéphanie maintenant. Quand je vois les valises sous ses yeux, la pauvre, je ne voudrais pas être le responsable du service bagages de Zaventem, bonjour le supplément pour surpoids ! J’espère que son parti lui offrira bientôt un séjour all inclusive “Chirurgie esthétique” en Tunisie, parce que finalement, ce n’est pas pour son plaisir à elle qu’elle a passé tant de nuits blanches. Franchement, je ne voudrais pas de sa vie : tellement peu chez elle qu’elle en oublie le prénom de ses enfants, et puis le monde de la politique, non merci ! Une cour de récréation version adultes avec des gamins qui se tirent dessus à coup de BHV, qui après vont se plaindre aux instits : “Madame, c’est pas moi, c’est lui qui a commencé !”, ” Madame, Yves maintenant qu’il est délégué de classe, il ne veut plus être mon copain”

Alors je me suis tournée vers la Princesse Mathilde, pour enfin réaliser le rêve de toutes les petites filles : devenir princesse ! Mais là aussi, j’avais des doutes ! Arriverais-je à supporter les conversations avec le beau-frère sur la beauté du labrador ou les performances de la Subaru Impresa ou alors les digressions de mon beau-père, sur les sacoches intégrées et les poignées chauffantes des nouvelles motos BMW ? Et puis, être coincée entre Madame la belle-mère et son accent de Vaporetto et la Tanti Faby qui commence à jouer des castagnettes… Assister sans broncher au défilé du 21 juillet alors qu’André Flahaut n’est même plus là pour le commenter ? Une fois, passe encore, mais tous les ans ! Et le Concours Reine Elisabeth… Surtout l’année violon ! Nooon ! Afficher toujours le sourire, même quand on a la migraine ? Et puis Philippe, c’est vrai qu’il a l’air gentil mais niveau libido, c’est sans doute Hibernatus !

Il me restait Justine Henin, 25 ans, à la retraite ! Gains en tournois; 19 millions 461 000 dollars… elle s’était déjà débarrassée de son saucisson d’Hardenne, elle venait d’ouvrir un beau petit club de tennis à Limelette, une jolie région. Pourquoi pas, j’aime bien le tennis moi; elle aurait été la numéro 1 mondial de lancer du poids, j’aurais hésité, mais le tennis, c’est féminin ! Enfin en général ! Mais là aussi, il faudrait supporter des milliers de fans me courant après en brandissant la balle jaune “Justiiiiine”, les sponsors m’obligeant à porter la casquette, et Carlos Rodriguez en larmes me suppliant de revenir au sommet.

Oh non, ces femmes-là, elles ont bien du courage, mais leurs vies ne sont pas pour moi; et puis j’ai pensé… “Et Jacques Mercier, je peux pas être Jacques Mercier ?”, moi j’adore les culottes bouffantes, le camping à Middelkerke, et être la proie de toutes les femmes de 7 à 77 ans et puis, il a presque atteint le million d’amis sur Facebook.

C’est à ce moment-là que, pfuit, le génie est retourné dans ma lampe.

Add a comment

required but not shared or displayed