1. Home Page
  2. La Semaine Infernale

[La semaine infernale, Raoul Reyers] 20 ans et une semaine

The 2008-06-14 at 17:15 by Eddy. In La Semaine Infernale.

Et bien moi, cet anniversaire des 20 ans m’a donné envie de continuer encore 20 ans, rien que pour dire des blagues au journal parlé tôt le matin avec des hommes politiques, rien que pour enregistrer un flash-back spécial pour la circonstance, rien que pour manger du gâteau d’un de nos plus grands chocolatiers belges, rien que pour revoir Soda, Philippe Geluck et, cette fois-là, Marc Moulin.

Et puis pour organiser un grand bal avec des ministres qui aiment bien danser. Tiens j’aurais dû inviter Jean Michel Javaux à danser le vendredi matin pendant les pubs, ça m’aurait fait trois ministres avec qui j’ai déjà dansé le rock si je compte Fadila dans mes ministres danseuses. Et puis au cocktail, après les vingt ans, j’aurais pu inviter Michel Daerden aussi mais j’ai très vite compris qu’il avait trop soif.

Donc au bal, nous avons eu la visite de notre ministre de l’Intégration sociale. En tous cas pour s’intégrer, elle sait y faire Marie Arena. Bruno Coppens qui marchait sur les mains depuis 20h30 suite à l’absorption de méthanol ou de canard wc en trop grande quantité lui a presque sauté au cou.

Alors qu’il avait l’air monté sur ressorts comme ses voitures mexicaines qui sautent sur place et qu’il était sur le point d’arracher un bras à notre élue, j’ai fait signe au disc-jockey que si on ne voulait pas voter dès le dimanche matin, il avait intérêt à mettre un slow fissa. Il ne me restait plus qu’à inviter la ministre à la séquence rock’n’roll suivante.

Quelle énergie Madame Arena ! Est-ce que j’aurais suffisamment de ressources pour la faire tourner pendant toute une chanson ? Attention, danser avec une personnalité demande des efforts considérables. D’abord, il faut expliquer que l’action se passe au milieu d’un parterre de curieux avides de faux pas, voire de chutes inopinées, ou, encore mieux, de syncopes dues à la chaleur des corps presque enlacés. Heureusement, tout se passa bien et je pus terminer de péter cette petite danse avec Marie et avec brio.

Malheureusement, il faisait très chaud et nous étions obligés de boire beaucoup et plus on buvait, plus on avait chaud.

C’est quand Virginie a commencé à déboutonner ma chemise que ça a mal tourné. Le disc-jockey a tout de suite enchaîné avec la musique de 9 semaines et demie et tout a dégénéré. Heureusement, la police était déjà passée avant dans la soirée pour voir si tout allait bien.

Bruno qui avait retrouvé la bouteille d’alcool à brûler et qui n’était pas encore aveugle s’est mis au diapason en enlevant langoureusement tous ses vêtements ou presque. Je suis d’accord que 20 ans, ça se fête dignement mais de là à se retrouver en caleçon au milieu des fans de Jacques Mercier, il y a de quoi leur provoquer des dégâts collatéraux.

C’est à ce moment-là qu’un groupe de femmes avides de sensations se sont jetées sur Fred et lui ont arraché tous ses boutons. Je précise de chemise ! Et alors que Gilles Dal se tenait au bar comme un enfant à son lit cage parce qu’il ne veut pas aller chez le dentiste, la situation se rétablit petit à petit suite à l’intervention du pompier de service.

Heureusement que Jacques était parti tôt car on aurait enfin pu jeter un oeil averti sur ses fameux caleçons XXL.

Mais ne parlons pas de malheur, le monde tourne assez mal comme ça et on n’est pas ici pour raconter des horreurs.

A dans 10 ans les amis, comme ça, il en restera encore quelques-unes.

Add a comment

required but not shared or displayed